Jean est revenu de la guerre en homme différent. Il s'enferme dans la méditation, le rêve et la folie alors que sa femme assiste, désemparée, à leur éloignement.

 

L'atmosphère abstraite et onirique, plongée dans un noir et blanc profond, isole les personnages du monde et nous invite à l'égarement poétique. La musique du producteur Théo Hakola — également acteur dans le rôle du pianiste — donne corps à un univers hors du temps.

 

Première œuvre de création de l'association Jabran, Un jour parfait pour le poisson banane a pu se produire grâce à l'aide précieuse de la Bourse Défi Jeune – Envie d'Agir. Sur ce film, les premières rencontres entre membres de l'équipe ont permis de dessiner les futures collaborations du collectif.

BANDE-ANNONCE

L'équipe réalisation Virgile Bansard scripte Clémence Crèvecoeur interprètes Simon Pitakaj, Lénie Chérino, Rachel Pernel et Théo Hakola image Victor Blondel assisté de Julien Homo-Bavent régie générale Stéphanie Vaugeois son Marjolaine Bermond électricité Arthur Schwartz machinerie Jean-Baptiste-Bernier